Divers

Qu’est-ce qu’une station de recharge et quels avantages ?

La popularité croissante des véhicules électriques à l’échelle mondiale s’explique par les multiples bénéfices qu’ils offrent sur le plan écologique et financier. Cependant, afin de tirer pleinement profit de ces avantages, il faut disposer d’une infrastructure de recharge à la fois adaptée et performante. Dans cet article, nous explorerons la notion de station de recharge et examinerons les avantages qu’elle procure.
Les stations de recharge domestiques, publiques et rapides : comment choisir ?
Les stations de recharge pour les véhicules électriques se divisent en trois catégories principales, selon le lieu, la puissance et le mode de connexion. Les stations domestiques, installées chez soi, permettent de recharger son véhicule à bas coût et en toute sécurité. Elles ont une faible puissance (3 à 7 kW) et demandent plusieurs heures pour une recharge complète. Les bornes publiques, situées sur la voie publique ou dans des lieux publics, offrent la recharge en déplacement, avec un coût variable selon le fournisseur et le tarif. Elles ont une puissance moyenne (7 à 22 kW) et requièrent une à plusieurs heures pour une recharge complète. Les superchargeurs rapides, localisés sur des réseaux dédiés ou dans des sites stratégiques, proposent la recharge rapide en quelques minutes, mais à un coût plus élevé. Ils ont une très haute puissance (50 à 350 kW) et nécessitent quelques minutes pour une recharge complète. Le choix de la station de recharge dépend des besoins et des préférences des utilisateurs. Cliquez ici pour plus d’informations.
Les stations de recharge : un atout pour la mobilité électrique
Les stations de recharge pour les véhicules électriques présentent divers avantages, tant pour les propriétaires que pour la société. Parmi ces bénéfices, on peut souligner la commodité, la durabilité environnementale, les économies financières et le rôle important dans l’infrastructure énergétique. La commodité consiste à pouvoir recharger facilement et rapidement les véhicules électriques, sans avoir besoin de chercher une prise électrique ou une station-service. Les stations de recharge améliorent aussi l’autonomie des véhicules et facilitent la planification des trajets en fonction de la disponibilité et de la localisation des stations de recharge. La durabilité environnementale repose sur le fait que les stations de recharge favorisent l’utilisation de l’électricité comme source d’énergie, ce qui réduit les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air. Les stations de recharge jouent également un rôle clé dans la transition énergétique en encourageant le développement des énergies renouvelables et la diversification du mix énergétique. Les économies financières résultent des économies significatives sur le coût du carburant et de l’entretien des véhicules électriques par rapport aux véhicules thermiques. Les stations de recharge offrent aussi des avantages fiscaux et des incitations financières, tels que le bonus écologique, la prime à la conversion, ou le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Le rôle crucial dans l’infrastructure énergétique se manifeste par le fait que les stations de recharge participent à la création d’un réseau intelligent et interconnecté, qui optimise la gestion de la demande et de l’offre d’électricité. Les stations de recharge favorisent enfin l’innovation et la compétitivité en stimulant la recherche et le développement de nouvelles technologies et de nouveaux services liés à la mobilité électrique.

Continue reading
Maison

La construction de maisons en altitude dans les régions froides

Vivre en montagne dans un climat froid demande de relever des défis techniques et écologiques pour construire sa maison. Plusieurs éléments sont à prendre en compte, comme la solidité face au vent, le confort thermique, l’utilisation de l’eau et des déchets, ou encore le respect du paysage. Pour vous guider, nous allons vous expliquer les règles générales et les exemples de maisons conçues pour ces conditions difficiles.
Règles générales pour construire une maison en montagne dans un climat froid
Construire une maison en montagne dans un climat froid implique des contraintes techniques et écologiques. Il faut tenir compte de plusieurs facteurs, comme la résistance au vent, l’isolation thermique, la gestion de l’eau et des déchets, ou encore l’intégration paysagère. Nous allons vous présenter les principes généraux pour construire une maison adaptée à ces conditions difficiles.

Préférer le bois au béton : le béton est peu esthétique et écologique dans un paysage de montagne. Il se dégrade et supporte mal les variations de température. Le bois est un matériau naturel, économique et isolant. Il permet de créer des maisons qui respectent le décor, comme celles proposées par les agences klea.
Orienter la maison vers le soleil : pour optimiser l’énergie solaire, il faut orienter la maison vers le sud. Elle pourra ainsi capter de la chaleur en hiver et réduire les besoins en chauffage. Il faut aussi prévoir des protections solaires (volets, stores, pergolas) pour éviter la surchauffe en été.
Créer un mur de verre pour plus de lumière : pour profiter d’une vue magnifique sur le paysage et d’une lumière naturelle, il est conseillé d’installer un mur en verre sur la façade sud. Il servira à chauffer le sol qui restituera la chaleur à certaines heures. Il faut choisir un vitrage à faible émissivité pour limiter les pertes thermiques.
Isoler la maison avec des matériaux naturels : pour assurer le confort thermique en toute saison, il faut isoler la maison avec des matériaux végétaux ou animaux, comme la laine de mouton, le chanvre, le liège ou la ouate de cellulose. Ces matériaux sont écologiques, respirants et régulateurs d’humidité.

Exemples de maisons conçues pour les climats froids
Il y a beaucoup d’exemples de maisons adaptées aux climats froids dans le monde. Ces maisons sont inspirées par l’architecture vernaculaire, c’est-à-dire l’architecture traditionnelle qui tient compte des conditions locales. Voici quelques exemples :

Le chalet : c’est la maison des Alpes françaises, suisses et italiennes. Il est en bois avec un toit à deux pentes. Il a souvent un balcon ou une galerie autour de la maison. Il résiste à la neige et au froid.
L’igloo : c’est la maison des Inuits du Grand Nord canadien. Il est en blocs de neige en forme de dôme. Il repose sur un socle de glace qui isole du sol gelé. Il a une entrée basse et étroite qui bloque l’air froid. Il est chauffé par un feu ou une lampe à huile.
La yourte : c’est la maison nomade des peuples d’Asie centrale. Elle est en bois recouvert de feutre ou de toile imperméable. Elle est circulaire ce qui facilite la circulation de l’air et la stabilité au vent. Elle a une ouverture au sommet qui évacue la fumée et fait entrer la lumière.

Continue reading
Associatif

Découverte : partez en mission humanitaire et faites vous payer

Est-il envisageable de gagner sa vie en voyageant et en aidant les autres ? C’est le rêve de nombreuses personnes qui souhaitent allier le plaisir à l’utilité, tout en explorant le monde et ses diversités. Mais comment s’y prendre pour dénicher une mission humanitaire qui indemnise ses volontaires ? Quels sont les points forts et les points faibles de ce genre de projet ? Dans cet article, nous allons vous expliquer les différentes alternatives qui existent.
Partir en mission humanitaire, c’est s’engager et voyager
Partir en mission humanitaire, c’est décider de se mobiliser pour une cause qui nous importe, que ce soit la préservation de l’environnement, la lutte contre la pauvreté, l’éducation, la santé ou les droits de l’homme. C’est également une opportunité de voyager et de connaître d’autres cultures, d’autres paysages, d’autres façons de vivre. En effet, les missions humanitaires ont souvent lieu dans des zones isolées ou en difficulté, où les besoins sont importants et où les populations sont chaleureuses. Partir en mission humanitaire, c’est donc faire une expérience enrichissante sur le plan personnel et professionnel, qui permet de renforcer ses compétences, sa confiance en soi et son ouverture d’esprit. C’est aussi un moyen de se sentir utile et de contribuer à un monde plus solidaire et plus juste. C’est enfin une aventure humaine inoubliable, qui marque à jamais ceux qui la vivent.
Partir en mission humanitaire, c’est se former et peut-être être rémunéré
Partir en mission humanitaire, c’est également une chance de se former et de développer des compétences utiles pour son avenir. En effet, les missions humanitaires demandent souvent des savoir-faire spécifiques, comme la gestion de projet, la communication, la médiation, le secourisme ou la logistique. Ces compétences peuvent être mises en avant sur un CV ou dans une lettre de motivation, et peuvent favoriser l’accès à l’emploi ou à la formation. De plus, certaines missions humanitaires peuvent être rémunérées, selon le profil du volontaire, la durée et le type de mission. Il existe en effet des dispositifs comme le service civique, le volontariat international ou le volontariat de solidarité internationale, qui proposent une indemnisation aux volontaires. Partir en mission humanitaire rémunéré, c’est donc également une façon de se former et peut-être d’être rémunéré. C’est aussi une occasion de se créer un réseau professionnel et personnel enrichissant et diversifié.

Continue reading
Décoration

Bougies naturelles : comment choisir des bougies naturelles et non toxiques

Saviez-vous que les bougies que vous utilisez peuvent avoir un impact sur votre santé et sur l’environnement ? C’est pourquoi de plus en plus de personnes se tournent vers les bougies naturelles et non toxiques pour profiter d’une ambiance chaleureuse et relaxante sans compromettre leur bien-être. Cependant, il est important de savoir que toutes les bougies dites « naturelles » ne sont pas créées égales. Certaines peuvent encore contenir des ingrédients nocifs pour la santé et pour la planète. Dans cet article, nous vous expliquerons comment choisir des bougies naturelles et non toxiques pour créer une atmosphère saine et respectueuse de l’environnement dans votre maison.
Les éléments clés pour des bougies saines et respectueuses
Maintenant que vous savez pourquoi il est important de choisir des bougies naturelles et non toxiques, voici les éléments clés à prendre en compte pour faire le bon choix. Tout d’abord, il est essentiel de privilégier les cires végétales telles que la cire de soja ou de colza. Non seulement elles sont biodégradables, mais elles ne dégagent pas de substances nocives. En revanche, il est recommandé d’éviter la cire de paraffine, un dérivé du pétrole qui émet des composés toxiques tels que le benzène ou le toluène.

Ensuite, il est crucial de choisir des mèches végétales comme le coton ou le papier, qui ne contiennent pas de métaux lourds et brûlent proprement. Les mèches en plomb ou en zinc, en revanche, peuvent libérer des particules dangereuses pour la santé. Privilégier les parfums naturels comme les huiles essentielles ou les fragrances naturelles est également une bonne idée pour éviter les produits chimiques et les allergènes.

Enfin, il est important de prendre en compte l’emballage des bougies. Les emballages plastiques sont polluants et non recyclables, il est donc préférable de les éviter autant que possible. Optez plutôt pour des emballages en papier recyclé ou en verre réutilisable pour réduire votre impact sur l’environnement.
Découvrez des marques de bougies naturelles françaises écologiques
Plongez dans cette sélection de bougies naturelles fabriquées en France, respectueuses de la santé et de l’environnement. Voici quelques exemples pour vous inspirer :

Les Bougies d’Agathe : des bougies artisanales parfumées, faites à la main en Occitanie avec de la cire de tournesol 100% naturelle, biodégradable et sans OGM.
Les Romanaises : des bougies artisanales à base de cire de soja 100% naturelle aux parfums originaux comme « Viens on s’aime » ou « Déjeuner sur l’herbe ».
Latitude Nature : des bougies naturelles à base de cire de soja ou de colza, mèches en coton ou bois et parfums naturels ou huiles essentielles bio.
Atelier Louis : des bougies coulées dans de petits bocaux chinés en France, pour un charme vintage et unique, aux parfums inspirés de la nature et des voyages comme « Lavande » ou « Cannelle Orange ».

Ces marques de bougies naturelles et non toxiques sont idéales pour une ambiance saine et écologique dans votre maison.

Continue reading
Culture

Quel type de salle de spectacle louer à Lille ?

Lille est une destination idéale pour organiser un évènement de taille, car en plus d’être une destination touristique et d’affaires dans le Nord, elle propose aussi un grand choix de locaux pour s’adapter à tous les besoins. Les évènements culturels et festifs sont aussi très courants dans la métropole lilloise. Et c’est la raison pour laquelle ses salles de spectacles sont souvent prisées tout au long de l’année. Voici donc quelques conseils pour trouver une salle de spectacle digne de vos attentes.

 
Le Zénith : une salle de spectacle du Lille Grand Palais
 

Il faut savoir qu’en raison d’un très grand nombre de complexes culturels présents dans la métropole lilloise, louer une salle de spectacle à Lille peut devenir un vrai casse-tête. Mais pour miser sur l’assurance et le succès, il n’y a rien de mieux que de se confier directement à un interlocuteur de référence qui possède tous les atouts nécessaires dans ce domaine. Lille Grand Palais est une adresse à considérer pour tous ceux qui souhaitent à organiser un évènement à Lille et dans la région Nord. Ce complexe possède une salle de spectacle du nom de Zénith, qui est ouverte à la location. L’endroit est très bien conçu et possède une architecture très soignée pour accueillir dignement tout évènement de standing et projet tournant autour de la musique et d’autres manifestations culturelles.

 
Organisez vos soirées d’entreprises au Zénith
 

Initialement prévu en tant que salle de spectacle, le Zénith ouvre également ses portes à d’autres évènements corporatifs et professionnels comme les soirées de gala. La qualité du lieu et les services personnalisés qui l’accompagnent constitueront un atout considérable pour valoriser l’image de votre entreprise et pour impressionner vos invités et collaborateurs. Une salle polyvalente et modulable en fonction des besoins, disposant également de tous les équipements et installations nécessaires : aménagement, sons et lumières, effets spéciaux… Tous les atouts sont réunis pour faire de votre évènement un moment inoubliable et une expérience unique pour tous vos invités.

 
Une salle de spectacle aux services personnalisés
 

Cette salle de spectacle du Lille Grand Palais s’accompagne aussi de plusieurs services supplémentaires permettant d’améliorer votre expérience. En effet, le Zénith peut aussi être accessible avec un service d’accueil efficace capable d’offrir une orientation et un accompagnement personnalisé à tous vos invités. Il peut aussi être accompagné d’un service de communication permettant de lancer et de diffuser votre évènement à travers plusieurs supports et plateformes tel qu’un blog, une newsletter et des réseaux sociaux.  La location de cette salle peut aussi inclure un service de restauration et catering, et qui peut être pris en charge par un traiteur au choix. Enfin, si vous avez du mal à gérer l’organisation de l’évènement, Lille Grand Palais peut aussi mettre à disposition un chef de projet pouvant vous accompagner dans cette tâche.

Continue reading
Cuisine

Machine à pizza 24/24 prix, rentabilité et frais

Qu’est-ce qu’un distributeur automatique de pizza ? C’est une machine qui produit tout de suite une pizza sans avoir à attendre longtemps, avec des assaisonnements frais en fonction du modèle du distributeur. Tout comme dans un restaurant ou une pizzeria, la machine sert une pizza bien chaude. Elle est plus pratique mais aussi rapide et moins coûteuse.
Machine à pizza 24/24 prix
Savez-vous que les USA est le pays qui consomme le plus de pizza ? Après les USA, c’est la France. Elle est devenue première sur le marché de la distribution automatique de pizzas. Pour répondre à la demande des consommateurs qui s’accroît, les restaurants et les pizzerias mettent en place des machines à servir des pizzas 24/24 aux alentour d’eux. Le coût d’une machine est moins cher que le coût du personnel, car elle peut remplacer une troupe de livreurs. Si vous souhaitez installer une machine à pizza, 24/24, le prix d’achat est de 40 000 € approximativement, mais il est aussi possible de louer une machine à pizza 24/24 ou de gérer en leasing ou aussi d’être concessionnaire.
Machine à pizza 24/24, prix d’achat et de location
Pour acheter ou louer une machine à pizza 24/24, il y a certains critères à considérer. Si vous souhaitez acheter un nouveau distributeur automatique de pizza, le prix est de 40 000 € à 60 000 €. Par contre, le prix d’un distributeur d’occasion s’élève entre 15 à 20 000 €. Pour ceux qui optent plutôt pour la location, le coût dépend de la machine et des services. Il est d’environ 800 €/mois. Le loyer d’emplacement d’un distributeur varie entre 100 et 200 €/mois.
Machine à pizza 24/24 prix et rentabilité
La machine à pizza 24/24, 7/7 est très rentable. C’est un moyen d’augmenter le volume de vente de pizza pour un restaurant, une pizzeria… Une source de revenus supplémentaire pour les entreprises. La rentabilité dépend du nombre de pizzas vendues, de l’emplacement du distributeur automatique de pizza, de la location d’emplacement, des charges et de la mode de gestion. Pour la gestion totale, le fabricant de machine distributeur de pizzas gère les activités, se charge des frais et des charges, touche les revenus. Quant à la gestion leasing, les frais et l’encaissement des revenus sont départagés entre le propriétaire du distributeur et vous par un contrat de négociation. Pour ce qui est de l’autogestion, le propriétaire ou locataire gère tout.

Continue reading
Divers

Prendre soin de santé en tant qu’intérimaire

La santé est l’un des facteurs importants qui assure le bon fonctionnement des travailleurs. Au sein d’une entreprise, tout salarié y compris les intérimaires, disposent d’une assurance santé, dont la mutuelle santé et la prévoyance intérim, en fonction du statut de chacun.

Mutuelle santé
Même si les intérimaires ne travaillent que temporairement, ils ont droit de bénéficier d’une assurance santé. Parlons de la mutuelle santé. Il est du devoir de la société de payer 50 % de la cotisation auprès de la mutuelle et le montant restant sera payé par l’assuré. La mutuelle santé est obligatoire et automatique pour un intérimaire qui a conclu un contrat à durée indéterminée (CDI), ou a complété 414 heures de travail durant les 12 derniers mois, ou aussi ayant un contrat de mission d’une durée de trois mois et plus.
Nous tenons à vous rappeler que la prévoyance intérim et la mutuelle santé sont différents. Cliquez ici pour plus d’info.
La mutuelle santé est une complémentaire santé pour couvrir les frais de santé de l’intérimaire (hospitalisation, soins dentaires…). Mais notez que l’intérimaire est libre de choisir s’il veut ou ne pas accéder à la mutuelle santé ou choisir une autre assurance santé externe. Vous pouvez refuser par exemple si vous bénéficiez déjà de la mutuelle santé de votre conjoint (e).

Prévoyance intérim
Au cours ou en dehors d’une mission, si l’intérimaire fait face à un accident imprévu une maladie, ou une maternité… Dans ce cas, il y a arrêt de travail. Par conséquent la prévoyance intérim verse des couvertures de revenus auprès des intérimaires. Elle se charge de l’assurance de survie du travailleur, jusqu’à que ce dernier puisse se remettre au travail.
Le régime de la prévoyance intérim est obligatoire dans une entreprise, mais encore une fois, l’intérimaire peut choisir d’y adhérer ou pas. Cela dépend des risques produits par le domaine d’activité du travailleur et de la rentabilité de la prévoyance. Il y en a qui déduit que ce serait des dépenses de plus à payer.

La visite médicale des intérimaires
La visite médicale fait partie de la prévoyance intérim. Il est toujours important pour l’agence ou pour l’entreprise utilisatrice de s’assurer que les intérimaires soient en bonne santé et en pleine forme pour accomplir leur travail temporaire.

FASTT
FASTT (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire) est l’un des meilleurs organismes qui complète les régimes de la prévoyance et de la mutuelle santé des intérimaires dans le but de couvrir leur revenu et santé.

 

Continue reading
Emploi

Que doit-on savoir avant de se lancer en intérim ?

En 2022, l’intérim se présente comme une alternative de choix aux réalités problématiques du marché de l’emploi en raison notamment des séquelles engendrées par la crise sanitaire et la situation conflictuelle entre la Russie et l’Ukraine. Malgré un certain recul en début d’année, l’intérim reste une solution à la portée et des entreprises rendues vulnérables par les circonstances actuelles, et des travailleurs en quête d’un nouvel équilibre dans leur vie professionnelle. Si les conditions sont alors réunies pour véritablement se lancer dans le domaine de l’intérim, il reste à s’assurer qu’on dispose de toutes les informations afin d’en saisir toutes les opportunités.

 
Situation actuelle de l’intérim
 

Comme on l’a précédemment souligné, le secteur du travail temporaire se porte mieux que ce qu’on aurait pu redouter en ce qui concerne cette année. L’intérim se présente même comme porteur d’espoir pour les entreprises en tout genre, obligées de concilier la nécessité de reprendre rapidement les activités et le manque de ressources financières, liées à la baisse de la production au cours des dernières années. C’est la raison pour laquelle, l’intérim n’a pas cessé d’être qualifié de solution flexible pour les entreprises en 2022. Il permet de faire face au manque de main d’œuvre et n’importe qui pourrait vite se rendre compte du rôle que tiennent les entreprises de travail temporaires pour mettre en valeur tous les avantages qu’on peut tirer du recrutement de travailleurs intérimaires. Cliquez ici pour de plus amples informations et un bon suivi des actualités liées à l’intérim.

 
Les désavantages du travail d’intérimaire
 

Il est évidemment déconseillé de se lancer en intérim sans avoir bien compris ce qu’on n’arrête pas de présenter comme ses principaux désavantages. C’est d’ailleurs uniquement de cette manière que l’on peut se faire notre propre appréciation sur le sujet et juger véritablement si lesdits inconvénients en question doivent nous dissuader de nous lancer ou n’en constituent pas de raisons suffisantes. Ainsi, le caractère temporaire des missions d’intérim est un des premiers bémols auxquels on fait souvent allusion. Il suppose l’absence d’une garantie de stabilité dans une vision à long terme. A part cela, les traitements salariaux des intérimaires pourraient aussi être vus comme un grand désavantage malgré le fait que cela dépend finalement du poste pourvu par la mission et du secteur d’activité dans lequel on se trouve. En tout cas, ce n’est évidemment pas pour rien que l’on considère les intérimaires comme des travailleurs moyennement bien payés et qui ont besoin d’aides financières exceptionnelles en situation d’inflation.

 
Les avantages de l’intérim
 

Si l’on doit avoir d’un côté les inconvénients de l’intérim avant de se lancer, il convient à juste titre de faire l’inventaire des avantages que les intérimaires peuvent en attendre. Aussi doit-on revenir en premier lieu sur cette flexibilité du travail en intérim. Comme on n’est en principe pas lié d’une manière prolongée à l’occupation d’une fonction bien déterminée, l’on se retrouve en fait à travailler dans une situation loin des habituelles pressions du domaine de l’emploi à temps plein. Non seulement cela mais aussi de la monotonie inhérente à celui-ci. En outre, l’intérim offre un avantage financier non négligeable si l’on se réfère aux primes de fin de missions dont jouissent les intérimaires à chaque fois qu’ils arrivent à l’échéance d’un contrat. Enfin, on ne peut pas dire qu’ils soient en reste du point de vue protection sociale et sanitaires puisque les intérimaires bénéficient d’un régime de prévoyance spécialement adapté à la spécificité du travail temporaire.

Continue reading
Divers

Voiture d’occasion : A partir de quel kilométrage faut-il s’inquiéter ?

Acheter une voiture d’occasion demande beaucoup de vigilance, surtout pour les non-connaisseurs dans le domaine de l’automobile. En effet, les vices-cachées sont nombreuses, et les vendeurs veulent à tout prix conclure les affaires. Parmi les points à ne pas omettre, il y a le kilométrage d’une voiture. A un moment, il faut s’inquiéter de la qualité du véhicule si le chiffre donné est trop élevé.
Le kilométrage, un des facteurs importants d’une voiture d’occasion
Lors de l’achat d’une voiture d’occasion, le kilométrage fait partie des facteurs importants qui influencent son prix. Il correspond au nombre de kilomètres parcourus par la voiture sur une durée précise, notamment en mois ou en année. Il est considéré comme un facteur primordial, car d’un point de vue global, une voiture qui a beaucoup roulé peut présenter des usures au niveau de la pièce. Ainsi, un nouveau modèle ayant parcouru plusieurs kilomètres peut être vendu moins cher qu’un ancien modèle qui a moins roulé au cours de sa vie. Visiter le site de Verbaere permet d’ailleurs d’avoir un aperçu de cette différence de prix.
Mais ce n’est pas le seul à prendre en compte
Bien qu’il soit un facteur important, le kilométrage ne définit pas à lui tout seul la qualité et le prix d’une voiture d’occasion. Il y a d’autres facteurs qui influencent la performance du véhicule, à savoir :

L’entretien
L’usage : en campagne, en voyage ou en ville
Les habitudes de conduite du propriétaire
L’historique de la voiture : pièces changées, accidents, etc
Les avis d’un professionnel

Ainsi, en tenant compte de ces facteurs, il se peut qu’une voiture avec un kilométrage élevé soit de meilleure qualité.
Le bon kilométrage pour une voiture d’occasion
Selon les avis d’un professionnel, mais aussi d’un point de vue global, le bon kilométrage pour une voiture d’occasion est moins de 200 000 km. Une fois ce seuil atteint, le prix proposé devrait être assez bas. Le tarif est souvent dégressif à partir de 100 000 km.

Toutefois, il n’y a pas vraiment de « bon » kilométrage défini pour acheter une voiture d’occasion. En effet, un véhicule bien entretenu par son propriétaire peut toujours être intéressant à acheter, même avec plusieurs kilomètres à son compte. De plus, le choix va aussi dépendre de l’usage de l’auto. Si l’acheteur n’en a besoin qu’occasionnellement, et seulement en ville, un véhicule avec un kilométrage élevé ne sera pas un problème.
Attention aux faux kilométrages
Il faut faire attention aux faux kilométrages qui arnaquent souvent les acheteurs peu vigilants. En effet, il se peut que le cadran affiche seulement 50 000 km, alors que le propriétaire le possède depuis 10 ans, selon les papiers. Alors que les entretiens sont continus tout au long de l’année. Il faut également se méfier des voitures qui ont beaucoup roulé pendant une certaine période, et ont arrêté brusquement la période d’après. Le mieux c’est de faire appel à un professionnel, ou même de contacter le garage qui a entretenu la voiture en question.

Continue reading
Emploi

Dématérialisation des factures : un bond en avant en France

On entend parler de la dématérialisation des factures depuis quelques années déjà. Même si la réforme se fait plus ou moins progressivement, les services aussi bien du secteur public que privé savent qu’ils ne peuvent y échapper et que le moment du tournant décisif est imminent.

 
Dématérialisation facture : lutte contre la fraude à la TVA
 

Le concept de dématérialisation est bien connu par les initiateurs de la réforme de l’administration publique depuis au moins la fin des années 90. Celui-ci a toujours rimé avec les exigences relatives à la modernisation et surtout à la célérité dans le processus de traitement des dossiers. On avait en effet bien compris à quel point la paperasserie administrative, en même temps qu’elle était encombrante ralentissait et compliquait la réalisation du service. En ce qui la concerne, une dématérialisation facture répond plus à un besoin relatif à la lutte contre la fraude à la TVA. On comprend dès lors pourquoi la réglementation y afférente l’impose expressément aux entreprises du secteur privé, ce qui implique que les acteurs concernés sont activement interpellés pour réaliser cette réforme et ce de manière obligatoire.  On estime une différence de plusieurs milliards d’euros entre les sommes de TVA collectées et les montants réellement perçus. Cette décision a donc une importance d’ordre économique qui s’apprécie au niveau national.

 
Dématérialisation facture : facturation électronique obligatoire effective à compter de 2024
 

Pour rappel, c’est entre autre la loi de finances 2020 qui contenait d’ores et déjà des mesures appelées à être imposées aux particuliers ainsi qu’aux professionnels bien que la première étape de la généralisation des factures électroniques ait déjà été entamée depuis 2015 par la loi Macron. En ce qui concerne la loi de finances précitée, la dématérialisation facture y trouve son point d’ancrage dans l’article 153 qui prévoyait donc de nouvelles règles en matières de facturation des transactions entre les entreprises assujetties à la taxe sur la valeur ajoutée. Aussi, il s’agissait encore à ce moment-là d’une invitation à adopter les factures dématérialisées qui correspondent plus précisément aux factures électroniques ou qu’on connait plus sous le vocable de e-factures. Actuellement, l’on se trouve quasiment au niveau de la 2è obligation concernant la sphère privée et les transactions B2B.  Suivant le calendrier prévu, en 2024, elle concerne les Grandes Entreprises ; en 2025, le tour des Entreprises de Taille Intermédiaire et en 2026, celui des TPE/PME.

 
Dématérialisation facture : plusieurs dispositions à prendre
 

On aura compris que c’est un virage qu’on est directement ou indirectement obligé de prendre. La question est donc de savoir quelles en sont les implications, quelles dispositions oblige la dématérialisation facture de prendre ? Comment se préparer au mieux à ce bond dans les meilleures conditions ? Il faut tout d’abord savoir que l’Etat attend en premier lieu une émission des factures sous format électronique quel que soit le montant de notre chiffre d’affaire. En second lieu, les données de facturation devront être transmises dans les délais impartis. Les recoupements faits par l’Etat se feront de manière automatisés. Pour répondre à ces exigences, le recours à un opérateur de dématérialisation constitue une première option. De cette manière, on sera tout de suite guidé dans l’utilisation d’un logiciel de dématérialisation. Sachez aussi qu’il existe des professionnels qui peuvent nous accompagner dans ce processus qui a certes plusieurs avantages mais qui implique pour le moment un grand changement qu’il convient d’apprivoiser.

Continue reading