Immobilier

Les droits et obligations du propriétaire et du locataire – Que dit la loi ?

Propriétaire d’un immeuble ? Bailleur ? Futur locataire ? Voici un état des lieux des droits des propriétaires et des locataires pour un usage paisible du logement.
LES OBLIGATIONS ET DROITS DU LOCATAIRE
Les obligations du locataire : que doit-il respecter ?
Dans le cadre d’une location de bien immobilier, le locataire, quelle que soit sa situation (étudiant, jeune actif, retraité) est contraint à plusieurs obligations. Il doit, pour pouvoir bénéficier de la jouissance du logement, remettre un dossier « sincère » au propriétaire pour attester de sa situation personnelle et professionnelle. Il est donc exclu de fournir de faux documents ou de fausses attestations.

Une fois le dossier accepté, le locataire doit, avant l’entrée dans les lieux, avoir assuré le logement auprès d’une compagnie d’assurance. Cette obligation, à la charge du locataire, permettra d’être couvert contre le vol, l’incendie, le dégât des eaux… A l’étape de la signature du contrat de location, le propriétaire peut également exiger un dépôt de garantie permettant le financement d’éventuelles réparations liées à des dégradations du locataire et une garantie physique pour le paiement des loyers. Le locataire a pour obligation de répondre à ces demandes pour pouvoir signer le bail.

Les obligations du locataire se poursuivent dans l’utilisation courante du logement. Il est, dans un premier temps, contraint de payer son loyer et les charges locatives à la date fixée dans le bail. Il est également demandé au locataire de respecter le règlement de copropriété ou le règlement intérieur. Celui-ci, joint au bail d’habitation, permet de fixer des règles sur l’utilisation des parties communes et du logement pour éviter les troubles du voisinage (tapage nocturne, bruits). Enfin, le locataire doit entretenir le logement pour maintenir son bon état d’usage en prenant en charge par exemple l’entretien des joins de robinet de votre maison, la tonte de la pelouse, la propreté du logement…

La durée du bail, fixée dans le contrat de location, peut être interrompue à l’initiative du locataire. Pour cela, le locataire doit notifier au propriétaire son préavis par lettre recommandée dans un délai de trois mois. Ce délai, fixé par la loi, peut être exceptionnellement abaissé à un mois en cas de licenciement ou de mutation du locataire.
Les droits du locataire
Outre ses obligations, le locataire possède également des droits face au propriétaire du logement. Il a notamment le droit d’avoir en sa possession un bail d’habitation réalisé selon la règlementation comprenant la date de début de la location, la durée du bail, la description du logement et de ses équipements, les conditions annuelles de révision du loyer, la clause de résiliation du bail en cas de non-paiement des loyers.

En complément de la réalisation d’un contrat de location précis, le locataire a le droit d’occuper un logement décent et fonctionnel. L’ensemble des équipements présents dans le logement loué doivent être en état de fonctionnement. Si ce n’est pas le cas, le locataire peut exiger au propriétaire la réparation des équipements avant l’entrée dans les lieux ou pendant la durée du bail. Il peut également exiger du propriétaire l’envoi des quittances de loyer sans frais supplémentaires.

Le propriétaire, lors de la signature du bail, accorde au locataire le plein usage des locaux. Le propriétaire ne pourra donc pas entrer dans le logement sans l’autorisation du locataire. De plus, le locataire pourra réaliser des aménagements (peinture, décoration) ou faire séjourner dans le logement des invités sans prévenir au préalable le propriétaire.

Enfin, le locataire peut bénéficier de plusieurs aides dont notamment l’avance et la garantie loca-pass ou le droit au logement opposable. L’avance loca-pass, accordée par les organismes collecteurs du 1% au logement, permet au futur locataire de bénéficier d’une avance remboursable du montant du dépôt de garantie exigée par le propriétaire du logement sans dépasser le seuil de 500 €. La garantie loca-pass permet quant à elle de bénéficier d’une caution solidaire d’une durée de 3 ans, sur 9 mensualités maximum et ne pouvant dépasser le seuil des 2 000 euros.
LES OBLIGATIONS ET DROITS DU PROPRIÉTAIRE
Les obligations d’un propriétaire envers son locataire : que doit-il respecter ?
Avant l’entrée dans les lieux du locataire, le propriétaire doit lui fournir un logement décent répondant à des critères de confort et sans vices cachés. La location de logements insalubres étant interdite par la loi, le bien doit comporter une pièce principale de 9m² minimum avec une hauteur sous plafond de 2,20 mètres ou un comportant un volume habitable de 20m3. Il doit également être équipé d’une fenêtre dans la pièce principale, d’un espace cuisine, d’une douche ou une baignoire, d’un wc séparé de la cuisine, d’un système de chauffage et de l’électricité.

Au moment de la signature du bail, le propriétaire a pour obligation de fournir au futur locataire un ensemble de pièces administratives concernant le logement. Parmi celles-ci figurent le diagnostic technique (diagnostic de performance énergétique, état des risques naturels miniers et technologiques, diagnostic plomb), une copie de l’état des lieux réalisé avec le locataire, le règlement de copropriété s’il en existe un et une notice d’informations précisant les droits et obligations du locataire et du propriétaire. Le contrat de location peut être également accompagné de la garantie de cautionnement exigé par le propriétaire.

Pendant la durée du bail, le propriétaire s’engage à fixer un loyer conforme à la réglementation. Encadrée par la loi Duflot, la variation du loyer ne peut être réalisée de manière non réfléchie. Le propriétaire s’engage également, à partir de la signature du bail à respecter la vie privée de son locataire. Il ne pourra à aucun moment pénétrer dans le logement sans l’accord explicite du locataire.

Enfin, le propriétaire peut notifier au locataire son souhait de résilier le bail dans les six mois précédents l’expiration du bail. Trois motifs peuvent motiver cette résiliation : reprise du logement pour y habiter ou loger un proche, vente du bien, présence d’un motif légitime et sérieux comme le non-paiement des loyers par le locataire.
Les droits du propriétaire face au locataire
Au-delà de ses obligations, le propriétaire d’un logement dispose également de droit vis-à-vis du locataire. Il peut, au moment de la signature du contrat de location, déroger à la durée minimale de trois ans pour les personnes physiques. En effet, s’il le souhaite et le justifie, le propriétaire peut fixer une durée de location inférieure ou supérieure à trois ans. A l’approche de l’expiration du bail, le propriétaire devra confirmer au locataire la résiliation du bail par lettre recommandée.

Le propriétaire dispose également d’un droit d’augmentation du loyer au cours de l’exécution du contrat de location. Initialement précisé dans le bail, le loyer peut être réévalué à l’initiative du propriétaire en fonction de l’évolution de l’IRL (Indice de référence des loyers). La loi Duflot, réglemente la fixation du loyer pour éviter tout abus.

Enfin, le propriétaire peut au moment de la signature du bail exiger une caution auprès du locataire pour s’assurer du bon versement du loyer. Il est également possible de recourir à un organisme de cautionnement tel que le dispositif Visal. En cas de recours à un organisme de cautionnement, le propriétaire ne pourra exiger du locataire le recours à un garant physique.
CONCLUSION
Afin de garantir la bonne utilisation d’un logement, la loi propriétaire et locataire impose certaines règles. Le locataire s’engage notamment à respecter l’état du logement habité et à se plier au règlement de copropriété pour garantir un usage paisible du bien. Le propriétaire quant à lui doit fournir un logement décent au locataire, réaliser des travaux de mise en conformité et respecter la vie privée de son locataire. En cas de litiges, le dialogue permet d’éviter le plus souvent la rupture de la relation entre locataires et propriétaires et le recourt au tribunal d’instance.

Continue reading
Immobilier

Achat d’un appartement et défiscalisation 

L’immobilier locatif est reconnu comme étant l’un des investissements les plus rentables actuellement. S’il est devenu si attractif, c’est pour une large part à cause de tous les dispositifs juridiques pris depuis quelques années et révisés chaque année, afin de permettre aux particuliers de réaliser des plus-values considérables sur leurs investissements immobiliers. Dans cet article, nous vous proposons une revue de tous les dispositifs applicables à votre projet d’ «achat appartement défiscalisation» et ce qu’il faut en attendre en 2018.
POURQUOI OPTIMISER VOTRE INVESTISSEMENT LOCATIF?
L’investissement immobilier est un véritable moteur de croissance. En effet, les économistes pour juger de la bonne santé d’une économie se basent en général sur des indicateurs tels que le nombre de véhicules neufs achetés, mais également le nombre de bâtiments neufs construits sur la période étudiée. Par ailleurs, l’immobilier compte également parmi les secteurs les plus pourvoyeurs d’emplois. Conscients de cela, les différents gouvernements qui se sont succédé depuis l’avènement de la cinquième république ont mis en place un certain de dispositifs législatifs visant à rendre l’investissement locatif plus accessible aux particuliers. Au nombre de ces dispositifs législatifs, la défiscalisation tient une bonne place.
LA DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE, QU’EST-CE?
La défiscalisation immobilière consiste pour un particulier désirant investir dans l’immobilier locatif neuf de bénéficier de réductions d’impôts ponctuels ou sur le long terme. L’État met en place ces dispositifs d’une part pour dynamiser l’économie du pays et d’autre part pour des questions d’urbanisation. En effet, pour 60% des Français, l’investissement immobilier constitue une valeur refuge. Mieux, il constitue aujourd’hui le meilleur placement après l’assurance-vie. La défiscalisation immobilière permet donc à l’investisseur immobilier de bénéficier de réductions d’impôts (récupération de la TVA par exemple) sur une durée définie par la loi qui régit son investissement. Il existe en effet plusieurs lois régissant le secteur immobilier que nous verrons plus bas.
POURQUOI OPTIMISER VOTRE INVESTISSEMENT LOCATIF?
La défiscalisation immobilière permet aux particuliers de bénéficier de réductions d’impôts considérables sur leur investissement locatif. Ces réductions d’impôts peuvent leur permettre par ricochet de se constituer une épargne confortable, voire un patrimoine immobilier pouvant lui procurer des revenus périodiques au cours de sa retraite. En général, les particuliers désirant investir dans l’immobilier ont recours à un emprunt bancaire. Même ceux qui disposent de suffisamment de ressources financières ont tout intérêt à emprunter afin d’élargir d’optimiser davantage leur investissement. Il est cependant important de maintenir une veille constante, car ces dispositifs sont périodiquement (annuellement) révisés pour mieux coller au contexte socio-économique qui prévaut. La meilleure solution dans tous les cas est de solliciter les services d’un conseiller juridique ou d’utiliser les simulateurs disponibles sur les sites tels que le nôtre, car la compréhension de ces lois ainsi que leur application n’est pas toujours aisée pour l’investisseur non averti.
DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE: QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES LOIS EN VIGUEUR?
Plusieurs dispositifs législatifs permettent aux particuliers de bénéficier des réductions d’impôts en investissant dans l’immobilier neuf. Dans cette partie nous vous proposons un zoom sur ces lois.
La loi Duflot
Du nom de Cécile Duflot, la ministre d’alors chargée du logement, cette loi a pour but d’apporter une solution pérenne au manque de logements constaté dans certaines zones urbaines, notamment en province. Entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2013, la loi Duflot est révisée chaque année. Pour en bénéficier, l’investisseur doit acheter un appartement neuf dont le loyer est plafonné à un certain seuil. L’immeuble doit respecter certaines conditions environnementales en occurrence le label BBC 2005 (bâtiment basse consommation) ou le label RT 2012 (règlementation thermique).
La loi Pinel
Sans doute la plus connue des dispositifs législatifs relatifs à l’investissement locatif, la loi Pinel ouvre droit à des réductions d’impôts pouvant s’élever jusqu’à 63000 euros. Pour en bénéficier, le particulier doit acquérir un actif immobilier neuf dans les zones définies par ladite loi et le mettre en location pendant au moins 6ans. La loi Pinel prévoit également un plafond pour les loyers perçus. La réduction d’impôts est de 12, 18, ou 21% selon que la durée de la location est respectivement de 6, 9 ou 12 ans.
La loi Censi-Bouvard
La loi Censi-Bouvard concerne les résidences de service en particulier. En ouvre en effet droit à une réduction d’impôt de 11% échelonnée sur 9 ans à condition que ledit immeuble soit destiné à la location pour touristes, étudiants, séniors, ou EHPAD. Par ailleurs, l’immeuble dont la valeur est plafonnée à 300.000 HT doit avoir été achevé ou réhabilité depuis au moins 15 ans et loué entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2016. Il doit être loué meublé et n’est à contrario des autres lois relatives à l’immobilier soumis à aucun plafonnement ni de ressources ni de zonage.
Les dispositifs législatifs LMNP et LMP
Le dispositif LMNP (Loueur Professionnel Non Professionnel) concerne tout particulier mettant en location un appartement meublé. La réduction d’impôt est dans ce cas calculée sur la base des déductions sur les charges foncières du loueur. Elle ne peut excéder 23.000 euros par an.

Le statut LMP est quant à lui appliqué au particulier dès que le montant des réductions d’impôt excède le seuil de 23.000 euros. Cela suppose en effet que les revenus immobiliers du particulier constituent l’essentiel sinon la totalité de ses revenus. Il est par conséquent considéré comme étant un professionnel et est de ce fait tenu à certaines obligations telles que l’inscription au registre de commerce et des sociétés. Mais il accorde cependant des avantages énormes tels que l’exonération des revenus complémentaires dont même les héritiers peuvent bénéficier.
La loi Robien «classique»
Elle s’applique aux actifs immobiliers neufs ou anciens rénovés. Révisée en 2006, la loi Robien ouvre droit à une réduction d’impôt pouvant aller à 65% de la valeur totale de l’actif. Pour cela, le particulier doit louer l’immeuble non meublé pendant une durée minimum de 9 ans. Nous pourrions également citer au nombre de ces lois, la loi Malraux qui concerne prévoir des avantages fiscaux aux particuliers investissant dans la rénovation d’immeubles historiques ou entrant dans le patrimoine français.
À quoi faut-il s’attendre en 2018?
La plupart des lois relatives aux mécanismes de défiscalisation immobilière sont révisées chaque année afin de mieux s’adapter aux réalités économiques du moment. Nous allons ici vous exposer les nouvelles dispositions que prévoit le projet de loi de loi de Finances 2018 pour les particuliers ayant investi ou qui prévoient s’y lancer au cours de ladite année.
La loi Pinel en 2018
La réduction prévue par la loi Pinel sera prorogée jusqu’en 2021.
La loi Censi-Bouvard
Le projet de loi de finances 2018 prévoit l’ouverture d’une nouvelle ligne de réductions d’impôt en particulier pour les résidences de tourisme prévoyant des facilités pour les personnes en situation de handicap. Cette réduction correspondant à 20% des travaux est fixée à un plafond de 22.000 euros.

Continue reading
hébergement collectif personnes âgées
Associatif

Quels sont les différents types d’établissements pour personnes âgées

Avec l’âge, on perd en autonomie et l’on devient de plus en plus dépendant. Aussi, le fait de réaliser des tâches quotidiennes comme se laver ou se nourrir s’avère complexe. Pour éviter les accidents, il existe des établissements spécialisés pour les personnes âgées. Il y a différents types. 
Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) 
Les Ehpad sont des hébergements qui possèdent l’infrastructure nécessaire pour accueillir les personnes en perte d’autonomie. Ils disposent d’une équipe soignante disponible en tout temps. Le personnel est chargé d’assurer les soins et les suivis de chaque résident en fonction de la situation personnelle. Sur la France, on compte environ 6 850 Ehpad pour plus de 500 000 places. Pour une admission, mieux vaut contacter directement le service de ces établissements pour connaître les conditions. 
L’hébergement collectif personnes âgées
Il s’agit de foyer dans lequel on retrouve des résidents d’un certain âge. Certains services sont proposés de manière mutuelle comme la cantine ou encore l’infirmerie. Une équipe reste disponible pour accompagner les aînés en cas de problèmes. Dans la majorité des cas, ce genre d’hébergement collectif personnes âgées sont dirigées par la collectivité locale, par une association à but non lucratif ou par des caisses de retraite.
L’hébergement temporaire pour personne âgée 
L’hébergement temporaire constitue une solution provisoire pour de nombreuses situations : fatigue des aidants, période de convalescence, absence de proche, travaux d’aménagements dans l’appartement de la personne âgée. Ce type d’accueil permet de rompre rapidement l’isolement et de rehausser la qualité de la vie d’un aîné. Comme son nom l’indique, le séjour dans ce genre d’établissement reste limité. Selon les différentes sources disponibles, la durée ne peut pas excéder plus de 12 mois. En général, l’hébergement collectif personnes âgées demeure rattachée à un EHPAD.
Les services hospitaliers pour les personnes âgées 
Sachez que de nombreux hôpitaux et cliniques possèdent des services pouvant prendre en charge pendant une durée limitée les séniors. Par exemple, pour une maladie commune et aigüe, l’intéressé peut être admis durant quelques jours dans une chambre prévue pour les plus de 60 ans. Pour un long séjour (USLD), il faut présenter des manifestations de pertes d’autonomie grave comme une impossibilité de se laver, de se nourrir seul ou de s’habiller. Selon les dernières statistiques communiquées par le Ministère de la Santé, la capacité d’accueil en USLD en France est de 32 000 lits. La durée moyenne y est approximativement d’une année et demie.    

 

Continue reading
Formation chaudronnier
Uncategorized

Quelle formation pour devenir chaudronnier ?

Le métier de chaudronnier est très complexe. Pour l’exercer, il faut posséder un certificat d’aptitude professionnel. Mais, si l’on souhaite accéder à des postes plus prestigieuses, un diplôme est nécessaire. Découvrez les différentes formations à suivre pour obtenir le titre de chaudronnier.
Les habilitations élémentaires à posséder
Vous pouvez occuper le poste de chaudronnier au sein d’une entreprise industrielle en possédant uniquement un CAP (certificat d’aptitude professionnel) spécialisée en chaudronnerie industrielle. Cette habilitation est accessible aux collégiens. 

Avec le temps, évoluez vers des postes d’encadrement en poursuivant votre formation. Cette fois-ci, passez un bac professionnel en technicien de chaudronnerie industrielle. Ce diplôme vous permet de toucher un salaire plus motivant. 
La formation pour les agents intermédiaires
Votre bac professionnel vous semble insuffisant, alors, poursuivez votre formation en chaudronnerie industrielle. Plusieurs possibilités vous sont offertes :

Niveau bac + 1. Ce cursus vous permet d’occuper le poste de technicien au sein d’une entreprise industrielle. Par la même occasion, vous obtenez aussi des compétences en soudure et en tuyauterie. 
Niveau BTS. Cette formation intermédiaire dure 2 ans pendant lesquels vous serez amené à améliorer vos aptitudes. À l’issue du cursus, vous serez capable de concevoir des produits industriels conformes au règles en vigueur. 
 Niveau licence professionnelle métiers de l’industrie. Ce diplôme vous permet d’occuper des postes de concepteurs des produits industriels. 

La formation en master
Pour occuper un poste à haute responsabilité, un diplôme d’ingénieur spécialisé en mécanique structure industrielle est nécessaire. Il est octroyé par les grandes écoles comme l’école polytechnique de l’université de Montpellier. 

Grâce à cette qualification, vous pouvez élaborer des plans et la logistique des travaux au sein d’une grande entreprise (aéronautique, pétrolière, …). Vous serez aussi responsable de rédiger les cahiers des charges, conformément à la réglementation en vigueur. 
Le déroulement de la formation
La formation se fait en fonction de vos attentes et du niveau de qualification que vous souhaitez à avoir. Dans tous les cas, deux possibilités vous sont offertes :

La formation initiale qui vous invite à assister à des cours sur le banc de l’école ou de l’université, surtout si vous souhaitez obtenir un bac pro, une licence ou un master. 
La formation continue ou professionnelle que vous pouvez suivre en alternance. Elle peut même s’adapter à votre horaire de travail, à condition de trouver le bon établissement dans lequel vous allez suivre votre formation. Dans tous les cas, elle vous améliore vos compétences professionnelles, surtout si vous êtes à la recherche d’une évolution. 

Continue reading
salle a manger
Décoration

Conseils et astuces pour bien aménager sa salle à manger

La salle à manger est une pièce importante dans une habitation pour toute la famille. Chaque membre y passe au moins deux fois par jour pour manger. En effet, elle tient plusieurs rôles en plus de sa fonction principale. C’est un lieu de rassemblement, de partage et de représentation. C’est pour ces différentes raisons que l’aménagement de la salle à manger doit être étudié avant d’installer.
Voici 5 conseils et astuces pour bien aménager la salle à manger :
Définir au préalable l’emplacement :
L’emplacement est un paramètre important dans l’aménagement de la pièce. L’idéal c’est qu’il soit près de la cuisine. Si le salon et la cuisine se trouvent dans la même pièce, la salle à manger se trouve entre les deux. L’important c’est que la cuisine et la salle à manger se trouvent côte à côte.
Optimiser l’espace :
L’espace est optimisé s’il y a assez de places et d’espace pour chaque membre de la famille sans se serrer. Si l’espace est trop juste, il existe des tables à manger extensibles qui sont très pratiques et faciles à dérouler. Si l’espace est trop grand, il est possible d’ajouter d’autres objets de décor et d’autres meubles comme le buffet…

Bien choisir l’ensemble salle à manger :
Il existe plusieurs critères de sélection pour bien choisir les meubles qui vont occuper la salle à manger. Toutefois, il faut considérer au préalable l’emplacement et l’espace alloué. Ces paramètres permettent en effet de déterminer la taille de la table et le nombre des chaises à acheter.

En plus de ces paramètres, il faut tenir compte de la solidité des meubles, des matériaux utilisés pour sa fabrication (bois, métal…), de la qualité (design, finition, décor…) et évidemment le prix.
 Harmoniser le décor :
C’est certes moins important que les conseils précédents toutefois c’est un paramètre non négligeable. Il ne faut pas qu’il y ait trop de contraste entre le décor intérieur et le design de l’ensemble. Cette harmonie concerne les couleurs, l’esthétique et le goût.
Solliciter l’assistance d’un décorateur intérieur :
C’est une démarche que peu de personnes entreprennent pourtant elle est très efficace pour donner à l’espace de vie un cadre agréable et bon à vivre. Confier cette tâche à un vrai professionnel permet d’avoir d’autres idées innovantes et plein de créativité. Il n’est pas nécessaire qu’il le fasse à la place du propriétaire. Il existe bien des décorateurs intérieurs qui offrent des services de conseil et assistance en aménagement et en décoration intérieure.

Continue reading
promoteur immobilier alsace
Immobilier

Dans quelle ville d’alsace investir en immobilier ?

L’Alsace est une région française situé au nord est dans la plaine du Rhin. Elle est composée de deux départements : bas Rhin et Haut Rhin. Historiquement, l’appartenance entre l’Allemagne et la France s’alternait jusqu’en 1945 où elle devenue définitivement française. La région est considérée actuellement comme la capitale européenne car elle est située à la frontière Suisse et Allemagne. Elle abrite également le siège du parlement européen. Elle a un statut de région historique, multiculturelle et touristique. Après la seconde guerre, le secteur immobilier alsace a connu un développement considérable. Mais il a un peu régressé dans les années 2000. C’est à partir de l’année 2007 que le marché immobilier à commencer à refaire surface. Le marché immobilier s’est vite repris, et est devenu un secteur très florissant. De nombreux professionnels et acteurs ont vite compris l’opportunité qui s’offre dans ce domaine.

Dans quelle vile d’Alsace choisir pour investir ?
Les principales villes d’Alsace sont : Strasbourg, Mulhouse, Colmar, Haguenau, Saint-Louis, Sélestat et Saverne. Chacune de ces villes ont ses particularités et ses caractéristiques. Parmi toutes ces villes, Strasbourg possède plusieurs atouts, la commune accueille plusieurs entités officielles internationales telles que :

le conseil européen

la cour européenne pour les droits de l’homme

le parlement et médiateur européen

et la pharmacopée européenne

Pour faire des bons plans immobiliers, la ville de Strasbourg et les villes voisines disposent des meilleurs atouts et avantages. Les villes avoisinantes de la commune de Strasbourg sont : Lingolsheim, Marlenheim, Ergersheim.

Quel promoteur contacter ?
L’acquisition d’immobilier est un investissement important. Pour éviter de rencontrer d’éventuels problèmes. Il est conseillé aux acquéreurs potentiels de recourir aux services des professionnels du secteur immobilier. Le promoteur idéal devait réunir les conditions suivantes :

Connaissance parfaite de sa région d’intervention.

Avoir l’expertise et la maitrise dans le domaine pendant au moins quelques années.

Possède une large gamme de produits immobiliers ainsi que les programmes immobilier en Alsace.

Dispose d’une capacité à financer les projets de constructions neuves.

Connu dans le milieu immobilier.

Actuellement, les promoteurs immobiliers sont nombreux en Alsace mais quelques-uns seulement peuvent satisfaire ces conditions. Parmi eux l’agence Pierres & Territoires située à Strasbourg.

Quel type de logement choisir ?
De préférence, si possible, pour investir, c’est dans l’immobilier neuf qui est plus avantageux. L’accès au prêt à taux zéro, les avantages fiscaux, la réduction de frais de notaire sont les bénéfices que les biens neufs peuvent donner. L’immobilier peut être un logement, un appartement, un studio, un local de magasin ou des bureaux.

Continue reading
maison-cubique
Maison

Pourquoi acheter une maison cubique

Depuis quelques années, les maisons cubiques ont le vent en poupe. Et pourtant, il ne s’agit pas d’une conception récente. En effet, la première maison cubique a été bâtie dans les années 30. Maintenant, elle se déploie partout en France, et occupe de plus en plus de quartiers. Certes, on se laissera certainement séduire par son design épuré et linéaire au premier abord. Mais il faut savoir que les raisons d’acheter une maison de ce style peuvent être bien plus nombreuses.  

 
Un cube bien spacieux
 

Les lignes géométriques d’une maison cubique la rendent particulière et remarquable. Caractérisé par son design linéaire et minimaliste, ce style de maison a tout d’une maison moderne. Elle peut se présenter tel qu’un seul et grand cube, mais peut aussi disposer de compartiments adjacents, toujours de la même forme. Grâce à ce style d’architecture, la maison cubique est connue pour son efficacité. Tout d’abord parce que dans ce style de maison, l’intérieur est bien dégagé. Cette maison fait place à l’espace, contrairement aux environnements compartimentés, communs aux maisons traditionnelles. Le salon, la salle à manger, ainsi que la cuisine sont souvent intégrés dans une seule pièce. Cela permet de gérer intelligemment l’espace, et d’améliorer l’environnement intérieur de la maison. 

 
Une maison dotée d’une bonne performance énergétique
 

La maison cubique est aussi une construction économique et énergétique, et ce, pour deux grandes raisons. Avec l’espace bien dégagé qui se trouve à l’intérieur, la chaleur est diffusée et répartie de manière uniforme. Grâce à l’absence d’obstacles tels que les murs, elle peut atteindre facilement presque toutes les pièces de la maison. Cela représente une potentielle économie d’énergie, qui se fera surtout ressentir sur le long terme. Avec une bonne isolation thermique, même en hiver, le chauffage n’est pas contraint de fonctionner toute la journée. En second lieu, le design linéaire de la maison cubique lui permet de s’adapter facilement aux grandes ouvertures. Les baies vitrées placées sur la façade permettent d’introduire facilement les rayons du soleil dans la maison. Cela procurera chaleur et éclairage grâce à une bonne orientation de la maison. Ainsi, on sollicitera moins le chauffage et l’éclairage artificiel. Les dépenses en énergie seront donc préservées.  

 
Un logement adapté à la décoration moderne et contemporaine
 

La maison cubique invite au minimalisme. Si on veut instaurer un style moderne et contemporain, c’est absolument le style de maison à considérer. Il se combinera sans problème avec les meubles nouvelle-génération. On parle ici des meubles au design linéaire et aux textures modernes qui valorisent l’espace. Ce côté mobilier ne sera pas un problème étant donné la tendance du contemporain actuel. De nombreux choix sont envisageables sur le marché, d’autant plus que ce style de maison n’est pas du tout difficile à agencer. 

 

Continue reading
bureau électrique pour soulager votre dos
Maison

Un bureau électrique pour plus de confort

Le critère ergonomique est aujourd’hui mis en relief dans le choix des équipements modernes. Dans le secteur du mobilier domestique et professionnel justement, un modèle à part se démarque principalement par ce côté ergonomique : le bureau électrique. C’est un mobilier auquel on attribue des vertus de confort. Mais dans quelle mesure ?
Bureau électrique et ergonomique : caractéristiques
Le bureau électrique est un mobilier innovant avec comme principal atout et spécificité, son  système de levage à réglage électrique de hauteur. Il suffit de commander pour avoir la bonne hauteur, adaptée à sa taille. Sinon, c’est un mobilier devant acquérir une plus grande stabilité structurelle, eu égard à sa propriété relevable, mais en considérant aussi le fait que cette fonction sera sans doute fréquemment utilisée. En dehors de cela, il peut revêtir les caractéristiques d’un bureau de travail normal, avec les spécificités qui s’imposent en fonction du secteur de travail dans lequel il est utilisé.
Bureau ergonomique assis debout : bon allié pour le confort et la santé
La station debout est la position idéale où la circulation sanguine est optimale. Il est donc nécessaire qu’on se mette debout au moins aussi souvent que la prise de la station assise. Cela permettra de garantir un bon système circulatoire et de contraindre moins l’épine dorsale. Mais en outre, même si la position assise est relaxante et permet d’éliminer la pression sur les articulations (empêchant les sensations de jambes lourdes entre autres), il est prouvé que cela amène les utilisateurs à se fixer à leur place, risquant de faire apparaitre différents effets néfastes : maux de dos, manque de concentration au travail, baisse de productivité, etc. 

Parmi les solutions mises en avant depuis un certain temps, la table ou le bureau réglable trouve toute sa raison d’être. L’idée dans la mise en vogue de ce mobilier (il est même exigé par la loi dans certains pays européens), c’est de permettre aux utilisateurs de varier leurs positions au travail en toute facilité. Le bureau électrique privilégie la station debout, mais il est essentiel que son utilisation soit régulée, pour qu’il soit utilisable comme une table de travail « normale ». Mais par ailleurs, le choix du modèle doit être judicieux.
Quel bureau électrique choisir ?
Plusieurs aspects sont pris en compte lors de la sélection du meilleur bureau électrique en station debout. En premier lieu, il faut s’orienter vers des tables électriques présentant une grande capacité de charge : une centaine de kg au moins peut suffire, mais ce sera en fonction de l’utilisation de la table. La dimension sera, elle, fonction des besoins, mais aussi de la disponibilité de l’emplacement. Mais dans tous les cas, il faut aussi s’assurer de la stabilité structurelle de l’équipement. 

Ensuite, il est recommandé de choisir un mécanisme de levage, autant que possible, silencieux, mais qui est aussi rapide. Pour ce qui est de l’esthétique, le choix en matière de bureau électrique est vaste. Il convient tout simplement de choisir celui qui présente le plus de compatibilité avec le design du bureau.

 

Continue reading
serrurier paris 15
Maison

Focus sur la serrure électrique et les différents systèmes de sécurité et de verrouillage

Différents systèmes de verrouillage existent en termes de serrure, et la serrure électrique en fait partie. Cette serrure possède de nombreux avantages puisqu’elle ne fonctionne pas à l’aide d’une clé et possède un système électrique élaboré pour un système de verrouillage et de déverrouillage fiable et efficace. Une serrure électrique est très fréquemment utilisée pour les portes d’entrée d’immeuble, mais aussi pour des chambres d’hôtel ou encore pour des portails ou des portillons et pour des portières de voiture. Découvrez dans cet article tout ce qu’il est important de savoir sur la serrure électrique qui pourra s’avérer un choix judicieux en fonction de vos besoins.

De plus, il est important de connaître les différents systèmes de verrouillage afin de pouvoir mettre en place des systèmes de sécurité fiables et efficaces. Il existe plusieurs dispositifs qui sauront parfaitement répondre à vos besoins en prenant en compte vitre budget mais également vos exigences. C’est pourquoi vous ne devez pas hésiter à faire confiance à nos serruriers professionnels afin de trouver le système de protection qui saura assurer votre satisfaction. Ainsi, vous n’aurez plus aucune crainte pour vous absenter ou encore pour vivre chez vous sans avoir peur des tentatives d’effraction ou de cambriolage. Nous vous expliquons tout en détail dans cet article afin de répondre au mieux à toutes vos questions.
Serrure électrique : comment fonctionne-t-elle réellement au quotidien ?
Il faut savoir qu’une serrure électrique peut soit être posée directement sur une porte ou bien à distance d’une poignée. Le fonctionnement peut être différent en fonction du modèle choisi :

Pour les portails et les portillons : A l’aide d’une télécommande
Pour les entrées d’immeubles : En utilisant un digicode ou un clavier électronique
Pour tout autre usage : Avec une carte magnétique à code ou à puce

La serrure électrique peut être configurée soit en utilisant un logiciel adapté, soit directement sur le boitier de commande. En utilisant un logiciel, les réglages sont plus complets puisqu’il est possible de : changer souvent le code d’activation, de renouveler facilement toutes les cartes magnétiques, de contrôler avec la plus grande minutie tous les allers et venues et d’éviter ainsi au maximum les tentatives d’effraction. Afin de renforcer le niveau de sécurité d’une serrure électrique, il est possible de la combiner avec un système de vidéosurveillance de qualité. Retrouvez tous nos
Serrure électrique : de nombreux avantages pour répondre au mieux à vos besoins
Etant composée d’acier, la serrure électrique est tout d’abord totalement inviolable. En effet :

Sans le code ou la carte magnétique, il est impossible d’ouvrir une porte
Des réglages et des manipulations faciles et rapides
Sa grande simplicité d’utilisation au quotidien
La serrure a la particularité de garder en mémoire toutes les tentatives d’effraction
En plus d’être inviolable, la serrure électrique possède d’autres avantages, comme :
Un véritable gain de temps grâce à une ouverture instantanée

Serrure électrique : Un seul inconvénient majeur qu’il est important de prendre en compte 
Ce type de serrure possède un seul inconvénient : Elle fonctionne à l’aide du courant et n’assurera pas son rôle de verrouillage et de déverrouillage en cas de panne de courant. Ce qui peut être un véritable danger en case de tentative d’effraction ou de cambriolage.

Cependant, il est possible de palier à ce problème en optant pour un système prévoyant d’éventuelles coupures, même si cela peut engendrer des coûts supplémentaires. Cela vous permettra de jouir d’une totale protection au quotidien.

Attention également, Les systèmes de commandes à distance peuvent être victimes de piratage
Serrure électrique : à partir de quel prix ?
Si vous désirez acheter une serrure électrique, sachez qu’il est possible d’en trouver dans le commerce à partir de 40 euros. A ce prix-là vous aurez un modèle basique et si vous désirez avoir un modèle réellement sophistiqué, vous pourrez monter jusqu’à 500 euros. 0Pour choisir, vous devrez prendre en compte certains critères, comme :

Le niveau de sécurité que vous souhaitez mettre en place
Les différentes options qui équiperont votre serrure électrique
Son aspect esthétique

Faire appel à un serrurier professionnel pour obtenir plus de renseignements
Si vous désirez obtenir plus de renseignements sur la serrure électrique, n’hésitez pas à vous adresser à un serrurier paris 15 professionnel. Cet expert de la serrurerie sera en mesure de vous fournir de nombreuses informations mais aussi des conseils utiles pour vous aider à faire votre choix. Il pourra même intervenir dans les plus brefs délais pour réaliser la pose de votre serrure électrique. En effet, même si cela demande peu de savoir-faire, il est parfois préférable de faire appel à un vrai professionnel qui possède toutes les compétences et le matériel nécessaire pour réaliser un travail de grande qualité, propre et minutieux. Ainsi, vous bénéficierez d’un système de protection fiable et efficace, vous offrant de nombreux avantages et sans devoir trop dépenser pour autant. A vous de faire votre choix en fonction de votre budget, de vos besoins et de vos exigences pour trouver le modèle le plus adapté.
Connaître les différents systèmes de sécurité et de verrouillage
Il est très important de protéger au mieux votre logement afin de pouvoir vivre en toute sérénité et de ne pas craindre les tentatives de cambriolage ou d’effraction. Or, une porte d’entrée, même possédant une grande robustesse, n’est pas suffisante pour assurer la sécurité de vos proches et de vos biens. Le système de verrouillage est également un élément qui assure un rôle majeur et que vous devrez bien prendre le temps de choisir. En effet, la serrure est un élément essentiel dans la protection d’une entrée et d’un logement et il existe de nombreux modèles sur le marché qu’il est important de connaître afin que vous puissiez faire votre choix facilement.
Les serrures à clé : Opter pour le modèle de base mais satisfaisant 
Les serrures à clé sont les systèmes de verrouillage de base et qui servent pour ouvrir ou fermer un grand nombre de portes à usage différent. Il faut savoir qu’une serrure à clé est composée de deux parties : le rotor et le stator. Les points forts d’une serrure à clé sont qu’elle est très simple à mettre en place et qu’elle est très facile à utiliser au quotidien. Cependant, sa reproduction reste très simple et elle nous vous assurer pas le meilleur niveau de sécurité.
Les serrures multipoints : choisir la meilleure sécurité pour votre logement
La serrure multipoints reste actuellement la serrure la plus sûre en termes de système de verrouillage. Elle compose notamment les portes blindées et répondent à toutes les normes de la certification A2P. Ces serrures peuvent être composées de 3 à 12 points de fermeture qui s’enclenchent simultanément afin d’assurer le verrouillage ou le déverrouillage d’une porte. 
Les serrures à carte : Un système de verrouillage réellement pratique et efficace
Devenant de plus en plus fréquente, la serrure à carte possède de nombreux avantages, contrairement aux modèles les plus standards. En effet, la serrure ne peut être activée que par le propriétaire de la carte qu’il insère directement dans la fente disponible. Il existe deux modèles : la serrure à carte magnétique et la serrure à carte à puce. Ce type de serrure offre un niveau de protection et de verrouillage assez satisfaisant. Elle est facile à utiliser car, aucun code n’est à retenir et aucune clé ne doit être en votre possession. En cas de perte de votre carte, une nouvelle pourra vous être fournie rapidement par le fournisseur. De plus, ce type de serrure ne possède aucun point faible et est conseillée par les serruriers professionnels.
Les serrures à code : Des modèles à la fois sécurisés et pratiques
Les serrures à code sont très utilisées pour des entrées d’immeuble ou encore pour fermer des coffres, ou pour des portes d’hôtel et de d’établissements collectifs. Il existe deux types de serrures à code : les serrures à code mécanique et les serrures à code électronique. Les premières sont activées par des roulettes composées de chiffres allant de 0 à 9 et avec lesquels vous devrez effectuer des combinaisons. Pour les portes avec une serrure électronique, soit vous devrez taper le code sur le boîtier digital qui est positionné sur la porte soit, vous taperez la combinaison directement sur un écran tactile. 

Les avantages de ce type de serrure sont : leur facilité à être utilisées (vous n’aurez pas besoin de vous déplacer avec un trousseau de clé) pour un niveau de sécurité optimal car, les serrures à code électronique sont réputées pour leur fiabilité. Le seul point faible est dans le mot de passe ou le code qu’il faudra retenir et surtout ne pas oublier car, vous ne pourrez alors pas déverrouiller votre porte.

Pour faire votre choix, vous devrez donc prendre en compte différents critères comme la porte à équiper, votre budget et surtout le niveau de sécurité que vous souhaitez posséder. N’hésitez pas à demander plus de conseil à un artisan serrurier qui se fera un plaisir de vous répondre en détails.  Retrouvez tous nos articles sur la maison.

Continue reading
serrurier paris 11
Maison

Démontage d’une serrure et extraire une clé cassée à l’intérieur : découvrez tous nos conseils

Contrairement aux idées reçues, démonter une poignée de porte n’est pas compliqué. Il s’agit en effet d’une opération relativement simple à faire et qui ne demande que très peu de compétence en  serrurerie. Vous n’aurez nullement besoin de posséder un réel savoir-faire pour démonter une poignée dans les meilleures conditions. De plus, l’intervention d’un serrurier professionnel ne s’avèrera pas toujours utile dans ce cas. Ainsi, cela vous permettra de faire des économies sur votre budget. Ce petit guide pratique réalisé par nos artisans serruriers paris 12 vous explique en détail toutes les étapes afin de pouvoir démonter facilement une poignée de porte. Cela vous permettra de la réparer ou de la changer sans problème.

Vous trouverez également tous nos conseils pour extraire une clé cassée à l’intérieur d’une serrure. Cela peut s’avérer être un vrai problème si vous ne disposez pas de quelques connaissances en serrurerie. En effet, il n’est pas toujours nécessaire de devoir changer une serrure même si un morceau de clé est coincé dans le cylindre. Découvrez donc notre petite guide pratique réalisé par des serruriers professionnels qui vous sera vraiment utile. 
Prendre le temps d’identifier le type de serrure à démonter
Il est important de savoir qu’il existe un très grand choix de modèles de poignée sur le marché. Il est donc primordial de bien identifier le type de poignée que vous avez à démonter. Vous trouverez ci-dessous une liste des modèles que vous retrouverez le plus fréquemment en magasin et qui vous permettra de bien déterminer le vôtre : 

La poignée décorative qui possède des plaques fixées à l’aide de vis sur la porte

La poignée vendue avec un cache ou une rosace (qui permet de garder un bel esthétisme en masquant les vis)

La poignée ancienne reliée avec une tige carrée qui est fixée par des goupilles (modèle le plus classique mais qui a tendance à être de plus en plus remplacé actuellement)
Le démontage d’une poignée maintenue par des vis apparentes 
Si votre poignée est maintenue par des vis apparentes, voici les opérations à réaliser pour pouvoir démonter votre poignée sans le moindre problème :

Dévissez toutes les vis apparentes de chaque côté de la porte (elles permettent le maintien de la poignée et sont reliées entre elles)

Avec un tournevis ou une clé Allen, dévissez si cela s’avère réellement utile, l’axe qui sert à bloquer votre poignée sur la tige carrée 

Ecartez les poignées et toutes les plaques décoratives de votre porte

Votre poignée est démontée et vous ne l’avez ni détériorée ni abîmée
Le démontage d’une poignée avec une rosace ou un cache 
Si votre modèle de poignée est composée d’un cache ou d’une rosace afin de cacher les vis, voici comment vous devez procéder pour la démonter sans rencontrer le moindre problème :

A l’aide d’un petit tournevis plat, faites levier pour retirer le cache de votre poignée en prenant certaines précautions pour ne pas l’abîmer 

Une à une, retirez les vis qui la maintiennent et qui sont apparentes

Commencez toujours par la vis relieuse (celle qui traverse votre porte et qui relie les poignées entre elles. Dans quelques cas, deux vis relieuses sont présentes. Cela vous facilitera le travail pour pouvoir retirer les autres vis et votre poignée)

Dévissez les autres vis pour pouvoir retirer votre poignée

Retirez les poignées. Si elles résistent, dévissez l’axe qui les maintient à la tige carrée en utilisant toujours votre tournevis plat
Le démontage d’une poignée dite ancienne et composée de goupilles
Si votre porte est composée d’une poignée ancienne avec goupilles, les opérations à réaliser pour la retirer sont encore plus rapides et plus simples : 

Retirez toutes les goupilles avec précaution grâce à une pince toute simple

Tirez sans trop forcer sur les poignées de chaque côté de votre porte pour les ôter sans aucune détérioration
Le matériel à posséder pour réaliser le démontage d’une serrure sans problème
Il vous faudra que peu de matériel pour réaliser le démontage d’une poignée (peu importe son modèle). Voici la liste des références que vous devez avoir en votre possession pour réaliser un travail de qualité, propre et minutieux : 

Une clé Allen 

Un tournevis plat 

Un tournevis cruciforme

Une pince multiprises
Ne pas hésiter à faire appel à un serrurier professionnel pour avoir de l’aide
Il se peut, pour diverses raisons, que vous ne puissiez pas réussir à retirer une poignée de la porte. Au lieu de prendre des risques ou encore de détériorer ou de casser votre poignée comme votre porte, il est préférable de faire appel à un serrurier professionnel. Cet expert en serrurerie pourra intervenir dans les plus brefs délais afin de réaliser le démontage de votre poignée dans les meilleures conditions. En effet, celui-ci possède tout le matériel adéquat signé par les plus grandes marques qui lui permettra de réaliser un travail de grande qualité. De plus, il pourra vous proposer d’autres modèles de poignées en fonction de vos besoins.
Clé cassée dans votre serrure : des conseils pour l’extraire sans difficulté
Pour plusieurs raisons comme le gel ou encore l’usure, votre clé peut finir par se casser dans votre serrure, et plus précisément dans le cylindre. C’est un incident qui n’est pas rare qui peut se révéler parfois bien fâcheux. Mais, heureusement, il existe des solutions très fiables pour extraire un morceau de clé coincé dans une serrure et sans aucune détérioration. Vous verrez qu’il n’est pas toujours nécessaire de faire appel à un serrurier professionnel pour réussir à ôter une clé cassée. retrouvez tous nos conseils Maison en cliquant ici.
Comment vous y prendre si la porte est verrouillée ? 
Si votre clé s’est cassée dans votre serrure alors que la porte été encore verrouillée, voici comment faire pour extraire la tige coincée :  

Choisissez un extracteur de clés. Cet extracteur est composé d’un grand nombre d’outils de tailles et de diamètres différents et d’un manche où est positionnée une tige crochetée. Grâce à lui, vous pourrez actionner la goupille de votre serrure

Pour extraire la tige cassée sans détériorer votre serrure, vous pourrez vous servir d’une petite pince à épiler ou bien d’une pince plate 

Vous pourrez aussi tester la technique de l’aimant afin d’attirer la tige en acier pour pouvoir la sortir rapidement 

Autre technique : Enduire le morceau de clé cassé de glue et insérez-le dans la serrure pour qu’il essaie de rentrer en contact avec la tige coincée. Maintenez le morceau contre la tige pendant quelques minutes afin que la colle ait le temps de bien prendre. Retirez avec précaution votre clé de la serrure pour extraire la tige du barillet 
Comment vous y prendre si la porte n’est pas verrouillée ?
Si votre porte n’a pas été verrouillée lorsque la clé s’est cassée dans la serrure, vous pourrez retirer le barillet et réaliser les opérations suivantes :   

Pulvérisez plusieurs fois du dégrippant dans la serrure

Posez la partie de votre barillet qui contient la tige cassée au sol et donnez de petits coups avec un marteau tout en prenant garde de ne pas le casser 

Grâce à cette technique, le morceau de clé coincé devrait normalement s’extraire facilement
Assurer le changement de votre cylindre
Si malgré toutes ces techniques, le morceau de clé reste coincé dans la serrure, vous pourrez tout alors changer le barillet de votre serrure. Pensez à bien noter toutes les mesures et le modèle de votre cylindre pour acheter exactement la même référence dans un magasin spécialisé. Il vous suffira alors de démonter l’ancien et de mettre le nouveau pour retrouver une serrure en bon état de marche.
Faire confiance à un artisan serrurier pour changer un cylindre de serrure
Si en essayant toutes ces techniques et que cela ne fonctionne pas,  n’hésitez pas à faire appel à un service de dépannage serrure en urgence. Proche de chez vous, vous trouverez assurément un artisan serrurier de confiance et qui saura prendre en charge votre demande sans perdre de temps. De jour comme de nuit, le weekend comme les jours fériés, il se déplacera très rapidement à l’adresse renseignée pour venir réparer votre serrure et en extraire le morceau cassé. Il interviendra avec tout le matériel nécessaire pour réaliser des travaux de qualité, toujours minutieux et propres, pour ne pas détériorer votre serrure. Si par contre, votre serrure est réellement défectueuse et qu’elle doit être impérativement changée, il effectuera lui-même le remplacement en vous proposant un nouveau modèle. Celui-ci respectera toujours votre budget et vous offrira le meilleur rapport qualité/prix. Il établira un devis gratuit qu’il vous remettra en main propre pour vous permettre de calculer au mieux les frais à prévoir et pour vous assurer une totale confiance. 

Autre conseil pratique : Pensez toujours à posséder les coordonnées d’un serrurier professionnel qui pourra vous dépanner sans jamais perdre de temps. Cela vous évitera de vous retrouver dans une situation qui peut être problématique, notamment si cela vous arrive dans le froid ou en plein cœur de la nuit. Vous verrez que cela peut s’avérer très utile en cas de problème de serrure.

 

Continue reading